Données en intra ou hébergées en mode cloud computing, les avantages et les inconvénients.

Mis à jour : 24 sept. 2019


Cette semaine nous allons voir le mode de Données stockées sur serveur en intra, 3 avantages et 3 inconvénients au sein d’un cabinet équipé de la gamme Quadratus de Cegid.


Partie 1 Le mode de stockage


Il y a presque 30 ans de cela, les cabinets ne géraient pas autant de données qu’aujourd’hui, si bien qu’un simple serveur Vax tournant sous OpenVMS[1] suffisait pour stocker les bases de données du cabinet, et les collaborateurs travaillaient sur leurs dossiers avec l’aide de simples consoles « DEC VT 510 terminal » équipées de claviers reliées au réseau informatique et aux imprimantes matricielles.








Puis avec l’apparition et la généralisation dans les années 2000 des outils bureautiques (tableurs et traitements de texte), les bases de données se sont étoffées, et les serveurs passifs ont laissé la place aux serveurs équipés de systèmes d’exploitation plus ouverts aux données externes, tels que Windows de Microsoft[2], et les parcs informatiques composés alors uniquement de terminaux passifs, se sont vu dotés d’ordinateurs de bureau équipés eux même du système d’exploitation Windows, qui leur permettait de traiter des données indépendamment du serveur à partir de tableurs ou de traitements de texte, et de les conserver ensuite sur un espace de stockage dédié sur le serveur.

Plus les cabinets utilisaient les capacités de stockage mis à leur disposition pour stocker leurs bases de données, et plus la demande grandissait. Nous sommes passé en quelques années à des notions de stockage exprimées en Méga octet, puis en Giga octet pour parler couramment de nos jours de Téra octet (voir tableau « Unités de stockage »), ce qui démontre bien que les cabinets sont aujourd’hui complètement tributaires du volume de stockage de leurs données.



[1] OpenVMS anciennement VAX-11/VMS, VAX/VMS ou VMS est un système d'exploitation propriétaire créé par DEC en 1977 pour ses ordinateurs VAX. Le système a depuis été porté sur les processeurs DEC Alpha, et enfin Itanium. Wikipédia


[2] Microsoft Corporation est une multinationale informatique et micro-informatique américaine, fondée en 1975 par Bill Gates et Paul Allen. Son activité principale consiste à développer et vendre des systèmes d’exploitation, des logiciels et des produits matériels dérivés. Wikipédia


Les serveurs en interne se sont démultipliés durant ces dernières années pour se spécialiser, de telle façon qu’il est fréquent de voir de nos jours encore, une organisation informatique calquée sur le modèle suivant :

1 serveur de production contenant les applications et gérant les bases de données sauvegardées par un logiciel de sauvegarde.

1 serveur de domaine gérant les accès au réseau (DNS, DHCP etc..) et les impressions

1 serveur TSE gérant les accès externes au serveur de production.

Toute cette organisation a très vite évolué grâce aux évolutions technologiques qui ont permis de diminuer le nombre de serveurs physiques, par l’utilisation de la virtualisation[1] en créant des machines virtuelles[2] sur un serveur unique disposant des ressources nécessaires (Processeurs, Capacité disque, mémoire vive, logiciels..)

[1] La virtualisation consiste, en informatique, à exécuter sur une machine hôte, dans un environnement isolé, des systèmes d'exploitation — on parle alors de virtualisation système — ou des applications — on parle alors de virtualisation applicative. Wikipédia


[2] En informatique, une machine virtuelle est une illusion d'un appareil informatique créée par un logiciel d'émulation ou instanciée sur un hyperviseur. Wikipédia


Partie 2 Les avantages du stockage en intra


Beaucoup de dirigeants de cabinet voient dans un stockage de leurs données sur un serveur en interne, comme un gage d’indépendance, et ne sont pas prêts à franchir le pas pour héberger leurs données en ligne, donc on pourrait constater que le premier avantage serait la maitrise des données.

A condition d’utiliser tous les outils de sécurité informatique (firewall, antivirus, anti malware, anti cryptolocker…) pour stocker et sauvegarder les données sur un système de stockage de sauvegardes en interne, capable de garantir une reprise rapide et sûre des données en cas de sinistre, le second avantage pourrait être la réactivité, car il n’y a pas d’autres interlocuteurs que le responsable informatique du cabinet, à contacter lors de la demande de restauration des données.

Le troisième avantage serait sans nul doute le coût de stockage, car mis à part les équipements achetés pour permettre la mise en place d’un circuit de sauvegarde fiable et sécurisé, comme par exemple des disques durs externes servant alternativement de support de sauvegarde, tout en étant conservés sur un autre lieu que le lieu d’exploitation de manière de manière à garantir une reprise rapide en cas de problème survenus sur le serveur de production (incendie, vol etc..), aucun autre coût récurrent ne viendrait s’ajouter au montant de l’investissement.


Partie 3 Les inconvénients du stockage en intra


De la même façon qu’il peut y avoir un avantage à conserver les données sur un serveur en interne, si tout n’est pas mis en œuvre par le cabinet pour garantir la sécurité des données et leur protection, cela peut vite se transformer en inconvénient, car le règlement général sur la protection des données (RGPD[1]) applicable dans toute l’union européenne depuis le 25/05/2018 nécessite une vigilance très poussée de la détention, de l’utilisation et de la protection des données personnelles, et les données détenues par les cabinets d’expertise comptable sont devenues très sensibles, et il faut pouvoir en assurer leur protection sans aucune faille. Un défaut de sécurité sur le stockage en interne des bases de données peut donc devenir le principal inconvénient.

Grâce au développement des matériels et équipements favorisant la mobilité, l’accès aux données peut se faire à tout moment et de n’importe quel lieu (au cabinet, chez un client, un prestataire etc..), mais si le cabinet n’a pas pris le soin de mettre en œuvre l’accès à distance sécurisé de ses bases de données par l’utilisation de services VPN[2] par exemple, les limites de cette mobilité seront très vite atteintes, et constitueront un inconvénient certain par rapport à un stockage en ligne. L’inaccessibilité des données aux collaborateurs en mode hors connexion peut donc constituer le second inconvénient du stockage des données en interne.

Durant ces 5 dernières années le mode collaboratif du traitement d’un dossier client n’a fait qu’évoluer, jusqu’à permettre aux clients de se connecter à leurs dossiers sur les bases de données du cabinet, et de gérer tout ou partie des tâches comptables et fiscales jusqu’alors dévolues aux collaborateurs du cabinet. Mais pour permettre la mise à disposition des dossiers en ligne, le cabinet doit s’équiper en interne de matériels et logiciels (serveur web etc...), permettant aux clients de travailler en mode collaboratif sur leurs dossiers, et le coût élevé de ces équipements limite la généralisation de ces nouveaux modes de fonctionnement. L’absence de mode collaboratif pour les clients leur permettant de travailler sur leurs dossiers en ligne, constitue donc le troisième inconvénient du stockage des données en intra.


[1] Le règlement nᵒ 2016/679, dit règlement général sur la protection des données, est un règlement de l'Union européenne qui constitue le texte de référence en matière de protection des données à caractère personnel. Il renforce et unifie la protection des données pour les individus au sein de l'Union européenne. Wikipédia


[2] En informatique, un réseau privé virtuel, abrégé VPN – Virtual Private Network, est un système permettant de créer un lien direct entre des ordinateurs distants, qui isole leurs échanges du reste du trafic se déroulant sur des réseaux de télécommunication publics. Wikipédia


Si vous souhaitez obtenir plus d’informations sur cet article ou si l’aventure de la digitalisation vous tente aussi, n’hésitez pas à me contacter à digitalisation[@]afosys.fr

NB : Enlevez les [] pour me contacter sur l'adresse digitalisation[@]afosys.fr



La semaine prochaine nous verrons le mode de Données hébergées sur serveur en mode cloud computing, 3 avantages et 3 inconvénients au sein d’un cabinet équipé de la gamme Quadratus de Cegid.


65 B Boulevard des Alpes 38240 MEYLAN

0 458 479 014

Politique de confidentialité

Nous contacter

Nous trouver

Nos services

Infogérance informatique à Grenoble -

Accompagnement à la digitalisation à Grenoble

Externalisation administrative à Grenoble -

Organisation administrative et comptable à Grenoble

  • Gris Facebook Icône
  • Gris LinkedIn Icône
  • Gris Twitter Icon